la Une    mon CV    Ecouter interviews    Médias    Agenda    Photos    Archives de A à Z    Revue de Presse    Express FM   
2-Menu ecouterEconomie Médias Politique Sport Tennis Musique Cinéma 
3-Menu RockEcoutez interviews  -  Agenda Concerts  -  Rock Infos (en français)  -  Rock News (en Anglais)  -  ZanZanA MySpace  -  ZanZanA Forum  -  Livres, DVDs, Jeux...  -  ZanZanA WebRadiO  - 

   

Soulfly

1532

 
 
 

Soulfly - Informations

Quelques brefs éléments d'information sur : Soulfly

  • Line Up

    Membres actuels
      - Max Cavalera - Chant / Guitare
      - Mark Rizzo - Guitare
      - Bobby Burns - Basse
      - Joe Nunez - Batterie

     
  • en quelques mots
      Quelque part entre l'incertitude de la vie et la fureur de la nature réside « Dark Ages ». Le chanteur-guitariste Max Cavalera, maître d'oeuvre de l'innovant groupe de metal qu'est Soulfly et co-fondateur de Sepultura, revient avec l'œuvre la plus heavy et incandescente à ce jour. « Dark Ages » allie les deux marques de fabrique de Soulfly, force agressive et expérimentation toujours désarmante, aussi imprévisibles que volontaires. Epaulé par le même noyau dur que sur le précédent album « Prophecy » (le guitariste Marc Rizzo, le batteur Joe Nunez et les bassistes Bobby Burns et Dave Ellefson), Max Cavalera perpétue la tradition en invitant à nouveau de prestigieux guests et en repoussant les limites sonores.

      La brutalité explosive de « Dark Ages » est palpable. Pendant qu'il composait l'album, Max a perdu son petit-fils Moses ainsi que son ami Dimebag Darrell. « Je crois qu'une des raisons pour lesquelles il s'appelle « Dark Ages » est que c'est une période sombre en ce qui me concerne . . . fin décembre [2004] alors que nous faisions l'album, j'ai perdu Moses et Dimebag, c'était un mois très dur. Triste façon de finir l'année », dit Max. Cela se ressent sur l'album: il est fait de contradictions et de surprises. Une sourde bataille y fait rage : le chaos engendré par la perte, la rage et la haine, tel un barrage sur le point d'exploser, côtoyant avec dissonance des passages spirituels inattendus. Un rouleau-compresseur à la rencontre de la nature, dans toute sa beauté et sa brutalité. C'est précisément cette difficulté d'être sur le fil du rasoir que Max voulait rendre. « D'un côté la nature est très belle, paisible mais elle peut aussi être mortelle et impitoyable comme on le voit lors des tsunamis, ce genre de choses . . . Les albums de Soulfly sont un peu comme ça: il y a un côté très calme, très positif, très spirituel. Mais il y a aussi le côté apocalyptique, sombre et auto-destructeur . . . Je fais se côtoyer les extrêmes ».

      Ainsi que pour « 3 » et « Prophecy », c'est Max qui a produit « Dark Ages » et c'est Terry Date (Deftones, Pantera, White Zombie) qui l'a mixé. Voyageant à travers cinq pays, la Serbie, la Turquie, la Russie, la France et les Etats-Unis (n'y voyez aucune symbolique même si c'est le cinquième album du groupe), Max a enregistré avec des artistes locaux et a utilisé des techniques d'enregistrement peu habituelles. Il a choisi la Turquie car « Constantinople était le centre du christianisme il y a mille ans et j'ai trouvé que c'était vraiment exotique », dit-il. « Je voulais ajouter un peu de l'esprit de cette partie du monde sur un album intitulé « Dark Ages » ». C'est dans ce pays gorgé d'histoire, à l'intérieur du temple ancien Haggia Sophia, que les troublants échos métalliques que l'on peut entendre en outro du très dynamique « Bleak » ont été enregistrés. « En fait ce sont des gens qui travaillent, ils cognent du metal sur du metal ».

      La quête de Max, ajoutant des vibrations nouvelles à son amour du metal, se poursuit tout au long de « Dark Ages ». Alors qu'il repousse les limites en ajoutant divers ingrédients issus du monde entier, le résultat est toujours subtil, chaque morceau étant toujours marqué de la patte Soulfly. Max ne souhaite pas procéder différemment : « C'est du metal non orthodoxe . . . J'ai fait du metal toute ma vie depuis que j'ai commencé Sepultura, mais là c'est un genre de metal différent. J'essaie de créer quelque chose de nouveau et d'être une sorte de savant fou du metal : faire fusionner des sons qui ne devraient normalement pas fusionner et voir ce qui se passe quand tu les mélanges. J'aime la musique rapide et agressive. J'aime le metal, le hardcore, et j'aime les mélanger avec d'autres styles. C'est une passion, faire du metal différent d'une certaine façon. »

      Le piquant culturel est accentué par sa décision de voyager autour du monde afin de capturer les sons dans leur environnement naturel. Enregistré en Ru


Divers liens

 
Google Videos

Loading...

Soulfly, Google News

Loading...
 

 

Karim BENAMOR on Facebook


Liens Amis
Quelques liens que je recommande: Retrouvez moi aussi sur: Retrouvez mes podcasts sur:
 
Listen to Spotify
Listen to Deezer
Listen to Apple Podcasts
Listen to Podbean
  RSS : Subscribe to Karim Benamor podcast


 

 

 



Recherche personnalisée
Karim BENAMOR : E-mail :benamor(dot)karim(a)gmail(dot)com