la Une    mon CV    Ecouter interviews    Médias    Agenda    Photos    Archives de A à Z    Revue de Presse    Express FM   
2-Menu ecouterEconomie Médias Politique Sport Tennis Musique Cinéma 
3-Menu RockEcoutez interviews  -  Agenda Concerts  -  Rock Infos (en français)  -  Rock News (en Anglais)  -  ZanZanA MySpace  -  ZanZanA Forum  -  Livres, DVDs, Jeux...  -  ZanZanA WebRadiO  - 

   

W.A.S.P.

 
 
 

W.A.S.P. - Informations

Quelques brefs éléments d'information sur : W.A.S.P.

  • Line Up

    Membres actuels
      Blackie Lawless – guitars, chant
      Mike Duda - basse
      Doug Blair - guitares
      Mike Dupke - batterie

     
  • en quelques mots
      Doit-on encore présenter W.A.S.P ? Ce groupe américain formé à Los Angeles au début des 80’s et qui n’a jamais cessé de défrayer la chronique. Depuis la sortie de leur très médiatisé premier single, « Fuck Like a Beast » (tout un programme…), en 1984, et leurs concerts délirants où ils n’hésitaient pas lancer de la viande crue sur le public, W.A.S.P. a toujours tout fait pour se faire remarquer.

      Mais là où certains ne voulaient voir en cette nouvelle "sensation glam" qu’une simple attitude grand guignolesque sans fond, d’autres allaient vite se rendre compte que le leader du groupe, le sulfureux Blackie Lawless, était loin d’être un simple rockeur stupide, qui, en fait, utilisait toutes ces outrances musicales et scéniques pour faire passer des idées bien arrêtées sur le déclin de la civilisation américaine. Car depuis ses débuts, W.A.S.P s’est bel et bien servit de son hard rock « démoniaque » pour s’attaquer tour à tour aux hommes politiques véreux, les dictateurs, les religions, le PRMC et autres institutions bien pensantes dont seuls les américains ont le secret…

      C’est avec cet optique très critique qu’au fil des années W.A.S.P. a enchaîné les grands disques - « The Last Command », « Inside The Electric Circus », « The Headless Children », « The Crimson Idol » - et les hits - « Blind in Texas », « Wild Child », « I Wanna Be Somebody », « 95 Nasty », « I Don’t Need No Doctor », « Cream Until You Like It », « The Real me ». Depuis, malgré de nombreux changements de line up, Blackie n’a jamais baissé les armes et n’a jamais cessé d’alerter l’opinion sur les dérapages de notre société.-


Divers liens

 
Google Videos

Loading...

W.A.S.P., Google News

Loading...
 

 

Karim BENAMOR on Facebook


Liens Amis
Quelques liens que je recommande: Retrouvez moi aussi sur: Retrouvez mes podcasts sur:
 
Listen to Spotify
Listen to Deezer
Listen to Apple Podcasts
Listen to Podbean
  RSS : Subscribe to Karim Benamor podcast


 

 

 



Recherche personnalisée
Karim BENAMOR : E-mail :benamor(dot)karim(a)gmail(dot)com